Créer mon blog M'identifier

Les Apparences - Gillian Flynn

Le 11 février 2014, 11:35 dans Livres 0

Synopsis :

Amy, femme au foyer, et son mari Nick forment un couple heureux selon toutes « les apparences »

Ils ont quitté New York pour emménager dans la ville où Nick a passé son enfance pour y ouvrir un bar avec sa sœur et avoir une vie plus paisible.

Le jour de leur 5ème anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Nick retrouve sa maison sans dessus dessous et aucune trace d’Amy…Nick prévient la police mais la situation prend une tournure inattendue et Nick se retrouve en situation de suspect idéal du meurtre et de la disparition du corps de sa femme.

Nick entreprend de son côté de rechercher sa femme et découvre au fur et à mesure que son épouse lui cachaient beaucoup de choses…Et que son couple est loin d’être le couple idéal !!

Mon avis :

J’avais noté le titre de ce livre suite à une recommandation des lectrices d’ELLE et je l’ai acheté sur les conseils de la libraire « Aux mille feuilles » rue Marcel Sembat Houilles.

Au début de la lecture, j’ai été intriguée par l’histoire  mais assez vite je me suis un peu ennuyée. J’ai tout de même persévéré dans  la lecture et je n’ai pas été déçu. Après les deux cents premières pages, la tension monte peu à peu, et le scénario devient machiavélique. Gillian Flynn nous entraîne alors dans un thriller psychologique intense.

J’ai bien aimé l’alternance de point de vue qui permet de vivre la situation du côté de chacun des protagonistes.

Si vous aimez les livres type thriller psychologique, je vous recommande ce livre.

Ce livre a été publié aux Editions Sonatine en 2012.

 

Touche pas à mon école

Le 10 janvier 2014, 22:39 dans Livres 0

 

 

Durant mes vacances d'été, j'avais lu un premier livre de Natacha Polony (journaliste au Figaro et chroniqueuse chez Laurent Ruquier) intitulé "M le Président si vous osiez... 15 mesures pour sauver l'école". Dès les premières pages le ton est donné :

"L'école selon Concorcet est l'organe de la République...et les français le savent sans avoir lu Condorcet, ils le portent dans leur mémoire collective, l'école est intrinséquement liée à otre modèle politique et à cette idée philosophique qu'est la France. Aussi que l'école puisse aujourd'hui produire une forme d'ignorane dramatique dans tous les domaines qui constituent la matrice de la citoyenneté... voilà qui montre aux Français qu'une crise sans précédent frappe leur modèle de socièté."

En décembre dernier, sont sortis les résultats du PISA 2012 & ils ne sont pas bons pour la France... On s'y attendait & les essais de Natacha Polony, qui connait bien le sujet pour avoir été prof, posent les bonnes questions et surtout proposent de bonnes solutions. Car l'école a changé et sans vouloir passer pour une vieille réac, l'école pulique française n'est plus à la hauteur de ses ambitions: une école ascenseur sociale, pronant la méritocratie, inculquant le goût de l'effort.

Pauvres parents que nous sommes, nous avons conscience de la dégradation du niveau, nous sommes témoins des multiples lois d'orientation qui n'y changent rien, nous nous sentons impuissants...et dans ce livre, j'ai trouvé des solutions qui me paraissent relever du bon sens et qui pourtant ne sont pas appliquées par les gouvernements successifs.

Parmi ces mesures pour "sauver l'école" voici quelques unes que j'ai retenu:

- Regarder la réalité en face en organisant un audit, une évalution objective du système scolaire.

- Le rôle de l'école est d'enseigner des savoirs vérifiés et universalisables ..." ce nest pas seulement la télévision qui produit des esprits assoupis, c'est l'école qui ne fournit plus aux esprits les défenses pour rejeter l'abrutissement ".

- Apprendre à lire, à écrire ou à compter !! pour cela il faudrait revenir aux méthodes traditionnelles fondées sur l'expérimentation et la répétition et restaurer des heures de français et de maths (en 1968 15h de français par semaine auj seulement 9h!!)...

J'ai donc décidé en décembre de lire un autre ouvrage de Natacha Polony : "Le pire est de plus en plus sûr".

C'est un essai d'anticipation qui tire la sonnette d'alarme et qui sonne (malheureusement) juste à nos oreilles.

L'école devrait être un lieu essentiel pour la formation de la Nation. Son rôle premier doit être l'émancipation par le savoir, pour fabriquer des hommes libres.Or, dans l'école "fiction" de demain:

- les savoirs que l'on transmet relévent de l'endoctrinement et brident la créativité, on a donc évacué les connaissances au profit des "savoirs faires"; résultat: l'école ne transmet plus la moindre culture.

- on privilègie la méthode inductive: l'éléve construit son propre savoir, le professeur est devenu un accompagnant. N'apprenant rien, ils ne maitrisent jamais les bases.

- les notes ont été supprimées, elles dévalorisent l'enfant.

- l'école sert à développer des talents innés des individus. Résultat: plus de références communes qui servent pourtant à construire une Nation.

- l'école doit produire des individus "employables"...

et Natacha Polony nous présente in fine des solutions pour éviter que cette école fictive, que "ce pire" arrive...

Ces essais sont forts intéressants, ils nous permettent de mûrir la reflexion sur l'école, qui est à aujourd'hui à un tournant de son histoire, et de sur le devenir de nos chères têtes blondes!

Bonne lecture 

Bises

Laurence

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un secret - Philippe Grimbert

Le 6 novembre 2013, 16:39 dans Livres 0

 

 

 

 

Un secret a été récompensé par le prix Goncourt des lycéens, le prix des lectrices ELLE; il a été adapté au cinéma par Claude Miller avec Patrick Bruel et Cécile de France.

 

 

L'histoire:

 

Philippe est le fils de Tania et de Maxime. C'est un petit garçon chétif, souffreteux, qui s'invente un grand frère fort et sportif comme ses parents 

"Fils unique, j'ai longtemps eu un frère". Ainsi commence ce livre.

Il grandit entre ses parents dont il ignore le passé y compris leur rencontre mais au fond de lui il sent qu'on lui cache des choses, qu'on essaie de le préserver d'"un secret". Il n'ose demandé à ses parents quel est ce secret:

"Butant sans cess contre le mur douloureux dont s'était entouré mes parents, je les aimais trop pour tenter d'en franchir les limites, pour écarter les lévres de cette plaie. J'étais décidé à ne rien savoir." 

et plus loin:

"Aussi longtemps que possible, j'ai retardé le moment de savoir: je m'écorchais aux barbelés d'un enclos de silence".

En grandissant, il décide de découvrir ce secret et c'est auprès d'une amie de la famille qui le soigne qu'il va découvrir le secret qui pèse sur sa famille...

Mon avis:

C'est une bien belle autobiographie que nous livre là Philippe Grimbert, il nous raconte son enfance et son écriture est tout en pudeur et très émouvante...il est des moments au cours de cette lecture où la gorge se noue .

C'est un livre qui touche, qui marque, c'est un livre qui bouleverse.

 

 

Voir la suite ≫